Au long de la ligne Bordeaux Sarlat

Les gens du cru l'appellent "Turlutchoutchou" et ses retards sont légendaires. Le diesel a remplacé la vapeur mais la voie fleure bon la Troisième République. Il longe la Dordogne, traverse des petits villages et ralentit devant des gares abandonnées qui auraient pu recevoir la visite du regretté Président Deschanel.

C'est le train de rêve pour une ballade au sol ...ou en vol.

Evidemment, les pionners du désenclavement du Périgord ne l'entendent pas de cette oreille.

Vues aériennes en Périgord prises au long de la ligne Bordeaux Sarlat

juin 2005