La halle de Villeréal
Photo Ph Dufour
Photo Ph Dufour

La création d'une bastide suppose au départ la rencontre entre un seigneur local ou une abbaye propriétaire des terrains et un seigneur suzerain tel que le comte de Toulouse, le duc d'Aquitaine, voire le roi de France ou son représentant. Le suzerain est seul détenteur du pouvoir de créer une ville.

Les trois modes d'acquisition des espaces nécessaires à la construction de la bastide sont la cession, le contrat de paréage ou la spoliation.

La cession est l'acquisition pure et simple des terrains par le suzerain. Le contrat de paréage est une association en vue du partage futur des recettes fiscales de la bastide. La spoliation est l'acte qui consiste à s'emparer d'un bien en priant le précédent propriétaire d'aller voir ailleurs. Ce procédé repose sur le différentiel des forces en présence. C'est un mode économique d'acquisition des sols. Le comte de Toulouse Raymond VII en a semble-t-il usé à diverses reprises. Mais Alphonse de Poitiers son successeur avait le fâcheux défaut d'être honnête.

Table des matières